Quel est le lien entre le stress et le syndrome du côlon irritable et comment pouvez-vous agir ?

Quel est le lien entre le stress et le syndrome du côlon irritable et comment pouvez-vous agir ?

Quel est le lien entre le stress et le syndrome du côlon irritable et comment pouvez-vous agir ?


Bien que les connaissances au sujet du syndrome du côlon irritable soient bien plus étendues qu’il y a une dizaine d’années, un nombre considérable d’éléments restent flous. De nombreux patients se lancent dans une recherche personnelle afin de découvrir comment ils peuvent maîtriser au mieux leurs symptômes. La gestion du stress constitue un facteur important à cet égard. Pourquoi ?

Le stress et le syndrome du côlon irritable sont étroitement liés. Et si le stress n’est pas une cause de SCI, il peut exacerber les symptômes existants. De nombreuses personnes atteintes de SCI subissent chaque jour un certain stress. Par exemple, avoir un rendez-vous, mais craindre de devoir se rendre aux toilettes en cours de route et ne pas en trouver. Ou s’inquiéter parce que l’on est constipé depuis quatre jours. Se sentir nauséeux et fatigué. Et même ne pas dormir la nuit en raison de crampes abdominales est source de stress. Mais tout n’est pas noir pour autant, il est en effet possible d’agir sur les symptômes liés au stress lorsque l’on est affecté par le syndrome du côlon irritable.

Antistress

Pourquoi existe-t-il un lien aussi fort entre le stress et le SCI ? C’est parce que vos intestins et votre cerveau sont connectés. Si vous éprouvez du stress, votre cerveau envoie des signaux à vos intestins, ce qui engendre des manifestations (supplémentaires). Le stress est à l’origine de la moitié des symptômes du SCI, ce qui explique pourquoi il est crucial de s’attaquer avant tout au stress, avant d’entreprendre d’autres choses, avec un diététicien par exemple.

Le stress pouvant réveiller ou aggraver des symptômes dormants, la gestion du stress constitue un élément important lors de l’apprentissage de la gestion du syndrome du côlon irritable.

En collaboration avec le coach Koen Lucas et sa collègue Jacqueline Gerrits, la diététicienne Joyce Bijl a mis au point une méthode pour apprendre à se détendre, qu’elle décrit dans le livre « SCI et stress ». Voici un résumé des sept étapes :

  • Évitez autant que possible le stress. Cela implique parfois de prendre des décisions lourdes de conséquences, comme changer d’emploi, déménager ou mettre fin à une relation. Votre situation ne vous le permet pas (entièrement) ?
  • Apprenez alors à agir d’une manière différente. Tentez de déterminer ce que vous trouvez angoissant dans certaines situations. Comment apprendre à faire face à cette tension autrement ?
  • Développez de nouvelles compétences qui vous aideront à mieux gérer votre stress, comme présenter un cours ou parler en public. Découvrez-vous de nouveaux talents. Il est possible de continuer à apprendre durant toute sa vie.
  • Portez un regard critique sur vos certitudes. Des modes de pensée sous-jacents qui font obstacle à l’acquisition de nouveaux comportements existent parfois et vous entravent de manière inconsciente. Pensez-vous, par exemple, devoir toujours être là pour tout le monde, ou que l’échec n’est pas une option ? Osez jeter un regard critique sur vous-même et rompre avec certains modes de pensée. Ne vous perdez pas de vue.
  • Travaillez sur votre développement personnel. En effet, une meilleure estime et acceptation de soi contribuent à réduire le stress.
  • Essayez de percevoir la différence entre le stress positif et le stress négatif. Le stress n’est pas toujours négatif, puisqu’un certain type de stress fait partie de la vie et nous aide à réagir de manière adéquate.

Demander conseil

Votre diététicien peut non seulement vous aider à établir un régime alimentaire adapté, mais peut également vous conseiller sur la manière de gérer le stress. L’hypnothérapie ou la thérapie cognitivo-comportementale peuvent également s’avérer utiles.


Source :

https://www.mlds.nl/chronische-ziekten/pds-prikkelbare-darm-syndroom/blogs/pds-stress