Dormez-vous mal ? Cela peut être dû à vos intestins.

Dormez-vous mal ? Cela peut être dû à vos intestins.

Saviez-vous que notre microbiote appelé aussi flore intestinale et notre rythme de sommeil sont étroitement liés ? Une perturbation de notre microbiote peut altérer notre sommeil et affaiblir notre système immunitaire. Voici quelques conseils pour une bonne nuit de sommeil.

Notre microbiote est constitué de plus de 10 000 espèces de souches bactériennes, comme l’a démontré une recherche pionnière de 2012, le Projet du Microbiome Humain. Cette énorme richesse d’espèces garantit qu’un corps sain et une flore intestinale saine fonctionnent ensemble pour assurer, par exemple, un système immunitaire optimal.

Le lien entre notre flore intestinale et notre rythme de sommeil est également très important. Notre horloge biologique régule le rythme des 24 heures, ce qui fait que lorsqu’il fait nuit, notre corps commence à produire de la mélatonine et de la sérotonine. La mélatonine est une hormone importante pour notre sommeil. L’exposition à la lumière ralentit et réduit la production de mélatonine. Cela vaut également pour la lumière artificielle, par exemple celle des téléviseurs, des smartphones et des tablettes.

L’alternance entre lumière et obscurité est cruciale pour le bon fonctionnement de notre biorythme et de notre flore intestinale. Si ce rythme est perturbé (pensez par exemple au décalage horaire), la composition de notre microbiote va également changer. Les personnes qui travaillent la nuit ou par roulement ont également une flore intestinale perturbée. Une perturbation permanente du biorythme peut entraîner un risque accru de diabète de type 2, d’obésité et d’insulino-résistance. 

Des recherches sur les souris ont montré que l’ensemble du système devient encore plus vulnérable aux perturbations si les animaux testés sont soumis à un régime alimentaire sucré et gras. Au cours des dernières décennies, notre alimentation est devenue de plus en plus riche en sucre, en graisses et en sel. Si l’on combine un tel régime avec une perturbation du rythme du jour et de la nuit, notre flore intestinale se déséquilibre beaucoup plus facilement. Les bactéries inflammatoires augmentent dans la flore intestinale et il y a une diminution de la bactérie Lactobacillus, qui a en fait un effet anti-inflammatoire.

Cela peut entraîner une inflammation intestinale et augmenter le syndrome de l’intestin perméable. Cette affection entraîne toute une série de troubles, notamment le syndrome de stress post-traumatique, les migraines, les allergies, les problèmes dentaires, la prise de poids et les problèmes de peau.

Vous pouvez le faire vous-même : conseils pour une bonne nuit de sommeil

Pour maintenir votre biorythme et, donc, votre flore intestinale et votre système immunitaire en équilibre, un bon sommeil est essentiel. Une flore intestinale perturbée peut influencer la qualité de votre sommeil, et en même temps un rythme de sommeil perturbé affecte nos intestins. Ces conseils permettent d’avoir un sommeil sain:

1) Un bon sommeil commence déjà pendant la journée

Cela signifie que vous devez prévoir des moments de repos, même pendant la journée. Faites une promenade à pied, à vélo ou du sport. La lumière du soleil pendant la journée a un effet positif sur votre sommeil. Cependant, ne faites pas de sport intensif juste avant de vous coucher.

Compléter consciemment la journée par un moment de réflexion. Mettez votre smartphone de côté, tamisez les lumières. Nous restons éveillés la plupart du temps en nous inquiétant et en stressant. Notez vos pensées dans un carnet ou un journal intime. Passez en revue votre journée et planifiez la suivante.

2) Examinez votre alimentation de plus près

Un repas copieux avant d’aller au lit n’est pas une bonne idée, mais il ne faut pas non plus dormir le ventre vide. Mangez quelque chose de léger deux heures avant de vous coucher, comme un sandwich au fromage frais, un cracker ou un yaourt.

3) Faites attention avec la caféine

On a beaucoup parlé et écrit sur le café et l’effet de la caféine. Ne buvez pas plus de quatre tasses de café par jour et veillez à ce qu’il y ait au moins cinq heures de différence entre votre dernière tasse et le moment où vous vous couchez.

4) Soyez économes avec l’alcool

Un verre de vin aide à se détendre, mais boire trop dans la deuxième moitié de la soirée provoque de l’agitation et perturbe donc surtout le sommeil profond, qui est important pour le repos et la récupération de votre corps.

5) Pas d’écrans dans la chambre à coucher

Un smartphone ou une télévision dans votre chambre n’est pas une bonne idée. La lumière des écrans vous tient éveillé. Veillez à ne pas regarder d’écrans au moins une heure ou une bonne demi-heure avant de vous endormir.

6) Ne surchauffez pas votre chambre

Une température de 14 à 19 degrés est idéale. Si vous êtes fatigué le soir, votre corps se refroidit et vous vous endormez plus vite. Si votre chambre est trop chaude, votre sommeil sera plus léger et vous resterez plus souvent éveillé.