La science l’a démontré : ces traitements aident à lutter contre le syndrome du côlon irritable

La science l’a démontré : ces traitements aident à lutter contre le syndrome du côlon irritable

La science l’a démontré : ces traitements aident à lutter contre le syndrome du côlon irritable


Le syndrome du côlon irritable s’exprime différemment en fonction des personnes et il n’existe donc pas de traitement unique qui convient à toutes les personnes atteintes. Découvrir ce qui fonctionne ou pas se fait donc souvent par tâtonnements, mais l’effet de ces traitements a été prouvé par la recherche scientifique.

 

Le régime FODMAP

Sous la supervision d’un bon diététicien, vous pouvez rechercher quels aliments jouent un rôle déclencheur et causent vos symptômes.

La première phase (la phase d’élimination) dure six semaines environ. Il s’agit de supprimer autant que possible certains aliments, pour les réintroduire ensuite progressivement. Vous pourrez ainsi déterminer ce que vous pouvez manger et en quelle quantité.

Ne suivez ce régime que sous le suivi d’un diététicien. L’application FODMAP de l’université Monash peut s’avérer un outil bien utile. Elle offre un aperçu pratique, qui vous permet de voir quels aliments vous pouvez consommer par repas, et surtout, quels sont ceux que vous devriez éviter.

Lisez cet article pour de plus amples informations au sujet du régime FODMAP.

 

Rééducation du plancher pelvien chez un kinésithérapeute

Grâce à la rééducation du plancher pelvien, votre kinésithérapeute peut vous aider à reprendre conscience de vos muscles pelviens. Le plancher pelvien est constitué d’un ensemble de muscles en forme de plaque qui ferme la partie inférieure du petit bassin. La plaque musculaire s’étend du coccyx à l’os pubien et passe entre les tubérosités ischiatiques. Le plancher pelvien soutient les organes de la cavité abdominale et contrôle les muscles des sphincters. Leur relaxation est indispensable pour pouvoir uriner et déféquer.

Un dysfonctionnement de ces muscles peut être présent en cas de syndrome du côlon irritable. Des symptômes tels que les crampes abdominales, la diarrhée et la constipation entraînent une contraction inconsciente des muscles. Reprendre conscience de vos muscles pelviens vous aide à les utiliser correctement à nouveau, ce qui peut diminuer vos symptômes.

 

Complément et médicaments

Il existe divers médicaments dont les effets contre la diarrhée, la constipation et les douleurs abdominales associées au syndrome du côlon irritable ont été démontrés. Demandez toujours conseil à votre médecin en ce qui concerne les médicaments.

 

Contre la diarrhée et la constipation

Les fibres de psyllium sont des fibres solubles dont les bactéries intestinales se nourrissent et qui lient les selles et en augmentent la consistance en cas de diarrhée.

Vous souffrez uniquement de constipation ? Dans ce cas, ces fibres aident à maintenir l’eau dans les intestins, ce qui contribue à ramollir les selles.

Contre les douleurs abdominales

Les capsules d’huile essentielle de menthe poivrée. L’huile essentielle de menthe poivrée peut produire un effet relaxant sur les muscles et diminuer la douleur.

Contre tous les symptômes

Les probiotiques sont les seuls compléments dont l’efficacité contre les symptômes du syndrome du côlon irritable a été scientifiquement prouvée.

Les probiotiques sont des bactéries vivantes destinées à vos intestins et disponibles sous forme de poudres, de comprimés, de gélules ou de boissons. La variabilité de la composition du microbiome (la flore intestinale) d’une personne à l’autre explique l’existence sur le marché de nombreux probiotiques différents, qui exerceront un effet variable en fonction des individus. Il n’est donc pas aisé de dire quels sont les meilleurs probiotiques. Un probiotique qui s’avère bénéfique pour une personne peut n’avoir aucun effet chez une autre.

Une quantité suffisante de bactéries doit être présente afin qu’une partie d’entre elles survive à l’acidité de l’estomac et atteigne les intestins. Faites également attention aux autres ingrédients du produit, qui contient parfois des édulcorants, du sucre, des produits laitiers, des arômes, des FODMAP, des fibres ou d’autres additifs qui ne sont pas toujours bien tolérés.

Cliquez ici pour en savoir plus sur les probiotiques.

 

Hypnothérapie

L’hypnothérapie est un traitement psychologique, ce qui ne signifie pas que le syndrome du côlon irritable soit un trouble psychosomatique. Mais un traitement psychologique peut vous aider à contrôler vos processus corporels. Ce qui, à son tour, peut produire un effet sur le fonctionnement de vos intestins.

L’hypnothérapie vous apprend à vous concentrer sur vous et à focaliser votre attention vers l’intérieur. Vous recevrez des exercices qui peuvent contribuer à diminuer vos symptômes. Une relaxation profonde peut vous permettre d’influencer votre fonction intestinale et vos symptômes. La thérapie est temporaire, mais vous pouvez continuer à effectuer les exercices de manière autonome.

 

Thérapie cognitivo-comportementale

Lors d’une thérapie cognitivo-comportementale, vous discutez des pensées que vous inspire le syndrome du côlon irritable. Vous apprenez à modifier vos pensées lorsque celles-ci s’avèrent erronées. La thérapie est temporaire, mais vous pouvez continuer à effectuer les exercices de manière autonome.